Retour

Les municipalités du Bas-Saguenay lancent leur saison touristique

Les maires des cinq municipalités du Bas-Saguenay ont lancé leur saison touristique estivale, mardi, en compagnie du maire de Saguenay, Jean Tremblay.

Les visiteurs pourront voir plusieurs nouveaux attraits, dont la commémoration du 20e anniversaire du déluge à L'Anse-Saint-Jean, les fêtes du 135e anniversaire de la statue de Notre-Dame-du-Saguenay à Rivière-Éternité et un nouveau circuit terre et mer.

Les élus du Bas-Saguenay ont décidé de miser sur la concertation pour maximiser les retombées du tourisme estival, l'un des principaux moteurs économiques dans leurs villages.

Cette nouvelle façon de faire favorise l'échange d'informations et permet d'inciter les visiteurs à étirer leur séjour au Bas-Saguenay.

« Il faut travailler ensemble pour avoir une plus grande réussite, affirme le maire de Rivière-Éternité, Rémi Gagné. Des petites municipalités comme les nôtres, on n'a pas beaucoup de sous. Mais en mettant tous nos efforts ensemble, on fait de belles choses. »

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, était aux côtés de ses collègues du Bas-Saguenay pour leur démontrer l'appui de Saguenay de l'organisme de promotion économique Promotion Saguenay.

« Avec la promotion des attraits touristiques dans la MRC, on investit plus de 1 million par année, souligne Jean Tremblay. On est très présent, c'est important ces gens -là. Ils viennent à Saguenay, il ne faut pas qu'ils viennent seulement dans la ville, il y a plein de belles choses à voir à l'extérieur. »

Le soutien de Saguenay fait toute la différence pour le préfet de la municipalité régionale de comté (MRC) Fjord-du-Saguenay, Gérald Savard.

« C'est important la ville, c'est notre métropole, c'est 146 000 de population et nous sommes leur terrain de jeu, indique-t-il. C'est eux qui vont faire qu'on va être de plus en plus organisé et c'est eux qui investissent chez nous. »

Les cinq municipalités du Bas-Saguenay attirent près de 100 000 touristes chaque été. Le défi est également de les inciter à visiter la région au-delà de la belle saison.

« Ce qu'il faut faire, il faut développer le Fjord, conclut Jean Tremblay. Ce n'est pas assez vu, ce n'est pas assez connu avec les bateaux, les navettes qu'on organise. On peut faire beaucoup mieux et c'est ce qu'on va essayer de faire à l'avenir. »

Plus d'articles

Commentaires