Retour

Les optométristes satisfaits de l'entente avec le gouvernement

L'optométriste à la clinique Optik Maltais au Saguenay, Guillaume Fortin, se dit satisfait de l'entente survenue hier entre les optométristes et le gouvernement du Québec concernant leur participation au régime public d'assurance maladie.

Un texte de Roxanne Simard

Malgré des négociations qui ont trainé en longueur, Guillaume Fortin précise que les optométristes sont fiers de pouvoir assurer la couverture des services pour les moins de 18 ans et les 65 ans et plus.

« C’est de ça qu’on est le plus satisfaits, de voir que le gouvernement investit pour assurer la pérennité des services optométriques. C’est certain qu’il y a eu des concessions de part et d’autre, mais on est très contents », Guillaume Fortin, optométriste chez Optik Maltais à Chicoutimi et Jonquière.

L'entente a été acceptée à 96 % par 900 optométristes de la province samedi après-midi.

Celui qui siège au comité national de négociation explique que les détails ne peuvent pas être dévoilés tant que l'entente n'a pas été ratifiée. Il précise toutefois que la principale revendication des optométristes, soit la rémunération à l'acte pour les patients de la RAMQ, a été réglée.

En janvier dernier, les optométristes avaient menacé de se retirer du régime public puisque les frais des cliniques ont augmenté trois fois plus que la rémunération à l'acte.

Avec cette rémunération, Guillaume Fortin perd un dollar chaque fois qu'un patient couvert par la RAMQ s'assoit dans sa chaise.

En 30 ans, les frais des cliniques d'optométrie ont augmenté trois fois plus que la rémunération à l'acte.

Plus d'articles