Retour

Les ours polaires de Saint-Félicien au coeur d'une recherche

Le Zoo sauvage de Saint-Félicien participe, depuis le printemps dernier, à un projet de recherche visant à connaître la capacité d'adaptation des ours polaires face aux variations de température.

Ce projet est mené par une scientifique de l'Université de Guelph, en Ontario, qui veut mesurer le taux d'hormones de stress dans les selles des plantigrades pour comprendre l'impact des changements climatiques sur leur comportement.

La directrice de la conservation, Christine Gagnon, explique que le Zoo sauvage de Saint-Félicien est enthousiaste de participer à cette recherche qui demande une récolte de donnée chaque jour.

« Chez chacun de nos ours blancs, on prend un échantillon de selle quotidiennement et ensuite on prend la température extérieure, la température minimale, maximale, le taux d'humidité et aussi la température du bassin d'eau. »

Christine Gagnon soutient que ces données sont précieuses et qu'elles seraient impossibles à obtenir avec des animaux vivant en liberté.

Une dizaine de jardins zoologiques du Canada et des États-Unis participent à la recherche. La collecte de données pourrait se poursuivre jusqu'à l'automne.

Plus d'articles

Commentaires