Retour

Les patineuses de vitesse canadiennes font bonne figure en Corée du Sud

Les six membres de l'équipe féminine canadienne se sont toutes qualifiées pour les finales de leurs épreuves individuelles à l'issue de la journée de qualifications de la Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste de Gangneung, en Corée du Sud.

En ajoutant les résultats de leurs coéquipiers, le Canada s'est donc assuré de 21 places sur une possibilité de 24 au tour final de cette compétition disputée sur la patinoire officielle des Jeux olympiques de 2018.

Marianne St-Gelais, de Saint-Félicien, Valérie Maltais et Marie-Ève Drolet, toutes deux de Saguenay, ainsi que Kim Boutin, de Sherbrooke, ont chacune remporté leurs deux courses au programme.

St-Gelais, qui a atteint cinq podiums en six épreuves cette saison, a remporté ses vagues de qualification aux 500 et 1500 m.

Maltais prendra part aux demi-finales du 1000 m en compagnie de Boutin et de Drolet.

Drolet s'est également qualifiée pour les quarts de finale du 1000 m de samedi, en compagnie de Kassandra Bradette, de Saint-Félicien, et de la Britanno-Colombienne Jamie Macdonald.

Chez les hommes, Charle Cournoyer, de Boucherville, a gagné ses deux épreuves de la journée. Il s'est qualifié pour les demi-finales du 1500 m samedi, et pour les quarts de finale du 1000 m dimanche.

Samuel Girard, de Ferland-et-Boileau, a atteint les quarts de finale du 500 m en compagnie du Montréalais Pascal Dion et de François Hamelin, de Sainte-Julie.

Au 1000 m, Dion et Patrick Duffy ont obtenu leur place pour les quarts de finale de la première épreuve à l'horaire samedi. Pour le deuxième 1000 m à l'horaire, Charles Hamelin et Cournoyer se sont qualifiés pour les quarts de finale de dimanche. Duffy devra quant à lui passer par le repêchage.

Au relais, Maltais, Bradette, Boutin et Macdonald chez les femmes ainsi que François et Charles Hamelin, Cournoyer et Girard chez les hommes ont qualifié le Canada pour les demi-finales présentées samedi. Les deux équipes ont pris le 2e rang de leur vague.

Plus d'articles

Commentaires