Retour

Les pompiers et les policiers de Saguenay dressent leur bilan annuel

Deux importants services de la Ville de Saguenay, la Sécurité publique et le service de la sécurité incendie, ont présenté leur bilan annuel, mercredi matin.

Pendant que les contraventions émises par les policiers rapportent davantage, les pompiers, eux, répondent à un nombre moins élevé d'alarmes.

Sécurité incendie

L'année 2015 est la meilleure en cinq ans pour les pompiers de Saguenay. Ils ont dû répondre à 477 appels, alors qu'il y en a eu 631 en 2011. La direction attribue cette baisse à la prévention qui est effectuée sur l'ensemble du territoire.

« Les pompiers interviennent de plus en plus pour aller informer, rassurer des gens », explique le directeur du service de la sécurité incendie de Saguenay, Carol Girard.

Le service veut s'améliorer au chapitre des fausses alarmes qui représentent le tiers des déplacements. Bientôt, tous les systèmes reliés à la centrale seront modifiés. En 2017, les propriétaires auront 90 secondes pour annuler l'intervention du service incendie en cas de fausse alarme, s'ils veulent éviter de recevoir une amende.

« Ce n'est pas non plus rentable pour une organisation de déployer des ressources sur le terrain inutilement avec des véhicules lourds », ajoute Carol Girard.

Sécurité publique

Les policiers de Saguenay ont quant à eux amassé 684 000 $ de plus que l'an dernier avec les contraventions qu'ils ont émises. Bien que non quantifiée, l'utilisation du cellulaire au volant représente un véritable fléau sur les routes.

« Je pense que le meilleur outil de sensibilisation et de prévention, ce sont les constats d'infraction », croit le directeur de la police de Saguenay, Denis Boucher.

Le nombre de plaintes liées à des crimes à caractère sexuel a augmenté. Il est passé de 95 en 2014 à 142 en 2015. Selon la police, ce bond peut s'expliquer par l'effet d'entraînement créé par des causes comme celle du prêtre Paul-André Harvey, condamné pour avoir agressé 39 enfants de 6 à 12 ans et une femme de 23 ans entre 1963 et 1987.

Par ailleurs, les motards criminels ont été très visibles cette année dans la région, mais le chef de la police municipale affirme que tous les efforts sont faits pour éviter qu'ils ne s'installent officiellement à Saguenay

Plus d'articles