Le programme d'aide financière mis en place pour dédommager les producteurs pour les pertes liées à l'Accord de libre-échange entre le Canada et l'Europe n'est plus disponible. En seulement sept jours, le nombre maximal de demandes a été atteint.

Les producteurs de lait comme Patrice Gobeil voient leurs projets s’envoler en fumée avec la fin prématurée du programme d’investissement pour les fermes laitières.

« Très déçu. Au départ, on voyait que le programme avait l'air intéressant, mais on s'est fait damer le pion assez vite, c'était une course contre la montre », raconte l’agriculteur.

Le programme avait été mis en place pour limiter l’impact de l’arrivée de plus de 17 000 tonnes additionnelles de fromages européens au pays chaque année en vertu du nouvel accord de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne.

Les 250 millions de dollars disponibles se sont envolés en moins d’une semaine. Plusieurs producteurs ont manqué de temps.

Le président régional des producteurs de lait, Daniel Gobeil, estime que seulement une trentaine de fermes sur les 310 touchées arriveront finalement à recevoir de l’aide.

Le député libéral de Chicoutimi, Denis Lemieux, a été interpellé.

Les agriculteurs misent d’ailleurs sur la tenue du caucus libéral québécois à Alma jusqu’à jeudi pour trouver écho à leur mécontentement.

D'après le reportage de Jessica Blackburn

Plus d'articles

Commentaires