Les producteurs laitiers préparent actuellement une manifestation d'appui au ministre Denis Lebel pour qu'il porte leur message au gouvernement fédéral dans le dossier de la gestion de l'offre.

Basé sur les coûts de production, le système de gestion de l'offre permet de contrer la fluctuation des prix. Les agriculteurs craignent la fin de ce système avec les négociations du Partenariat transpacifique.

La Fédération des producteurs de lait du Québec et l'Union des producteurs agricoles (UPA) vont se rendre au bureau de Denis Lebel, lundi prochain.

Le président du Syndicat des producteurs de lait du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Daniel Côté, précise que cette manifestation ne signifie pas que les agriculteurs appuient les conservateurs.

« Les producteurs vont montrer à M. Lebel qu'on est derrière vous, mais on veut que vous nous défendiez et que vous portiez notre message aux conservateurs », indique M. Côté.

« Actuellement, c'est notre meilleur messager, ajoute le président de la Fédération de l'UPA au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Yvon Simard. Il est en poste! Les élections ne sont pas encore déclenchées. Et on va continuer de travailler avec le cheval qui est le meilleur coureur à ce temps-ci. »

Des mécontents

Toutefois, la stratégie est loin de faire l'unanimité parmi les producteurs de lait.

« Denis Lebel, ce n'est pas un enfant, affirme Pierre Girard. Il n'a pas besoin de notre soutien. »

Un autre producteur, Michel Potvin, va plus loin. Il croit que l'appui au ministre Lebel élimine complètement le rapport de force avec le gouvernement fédéral.

« Je ne peux pas le croire, dit-il. On ne peut pas gagner un combat en politique en disant que celui qui peut nous nuire est bon! Il faut que tu mettes des pressions pour qu'il sente qu'il est en danger. »

Le ministre Lebel devrait être à son bureau, lundi, pour parler aux producteurs.

Une manifestation d'appui semblable aura lieu aussi au bureau de Maxime Bernier, vendredi. Le président de l'UPA, Marcel Groleau, sera présent.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête effrayante en Hongrie





Rabais de la semaine