Retour

Les Québécois dominants à la Coupe du monde en Allemagne

Une autre compétition faste pour les patineurs québécois sur la scène internationale. Charles Hamelin, Kim Boutin et Marianne St-Gelais ont tous remporté l'or à la Coupe du monde de patinage courte piste, samedi, à Dresde en Allemagne.

Au 1500 m, Charles Hamelin a terminé devant le Coréen Hwan Hong Kyung, deuxième, ainsi que le Russe Alexander Shulginov, troisième. « Je savais qu’il y aurait de gros noms avec Sam, Liu [Shaolin Sandor de la Hongrie] et le jeune Russe qui est assez bon au 1500 m, a dit Hamelin. Je ne devais pas utiliser trop d’énergie tôt dans la course. J’étais en avant pendant une bonne partie.

« J’ai réussi à me sortir un peu du chaos à l’arrière et faire les dépassements nécessaires pour être en sûreté. Quand j’ai commencé à accélérer pour les deux derniers tours, je ne pensais pas prendre un écart comme ça sur le deuxième. »

De son côté, Kim Boutin, originaire de Sherbrooke, a devancé la Néerlandaise Rianne de Vries et l'Anglaise Charlotte Gilmartin au fil d'arrivée du 1500 m. « Je suis satisfaite, a reconnu Boutin. Mon entraîneur et moi avons travaillé sur de nouvelles choses. C’est ce que j’ai fait tout au long de ma course. J’ai amené des stratégies différentes et c’est ce qui m’a donné une belle fin de course, je crois. Je voulais me retrouver dans le top 3 ou 4 quand il restait six tours, alors faire des dépassements petit à petit et me retrouver en tête à la fin, c’est un objectif atteint. »

Dans l'épreuve du 1000 m, Marianne St-Gelais a gagné l'or devant la Néerlandaise Suzanne Schulting et sa compatriote Valérie Maltais qui repart avec le bronze.

« C’est sûr que le calibre n’est pas super fort ici, alors il est important que je fasse bien certaines choses parce que je n’aurai pas de deuxième chance la semaine prochaine, a indiqué St-Gelais. C’est difficile de célébrer comme si tout le monde était là, mais il y a de belles choses dans cette course que je vais retenir. »

Plus d'articles