Retour

Les régions bien représentées dans la plateforme électorale du PQ, assure Sylvain Gaudreault

Les régions sont loin d'être oubliées dans la plateforme électorale du Parti québécois, affirme le député de Jonquière Sylvain Gaudreault. Les principaux engagements du parti ont été dévoilés dimanche à Drummondville où les membres étaient réunis en congrès et le Saguenay-Lac-Saint-Jean pourrait tirer profits de plusieurs engagements.

Un texte de Roxanne Simard

Sylvain Gaudreault confirme que le Parti québécois a déposé de nombreux engagements régionaux dans sa plateforme. Des engagements divisés en trois volets, soit vivre en région, travailler en région et décider en région.

Le PQ veut établir une politique claire de régionalisation de l’immigration, précise le député péquiste de Jonquière.

Il ajoute que le parti compte soutenir la recherche et l’innovation pour pérenniser l’industrie forestière au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Plus de pouvoir aux régions

Sylvain Gaudreault, précise que le Parti québécois compte recréer des instances de concertations régionales afin de redonner le pouvoir aux régions. Un engagement qui fait suite à l’abolition des Conférences régionales des élus (CRÉ) par les libéraux en début de mandat.

« Le parti québécois souhaite recréer des instances de concertations régionales, en permettant aux régions de définir leur propre modèle et leur donner les budgets en conséquence, c’est complètement innovateur », note le député péquiste.

Parmi les éléments phares de sa plateforme, le Parti québécois s'engage à mettre en place la gratuité scolaire pour les études postsecondaires, s'il prend le pouvoir le 1er octobre. Il promet aussi d'augmenter le salaire minimum à 15 $ l'heure d'ici 2022 et de mettre sur pied un tribunal qui examinera les allégations d'agression sexuelle.

Plus d'articles