Retour

Les réservistes du Régiment du Saguenay se jettent à l’eau

Se jeter à l'eau... C'est carrément ce qu'on fait 31 réservistes du Régiment du Saguenay dimanche au le lac des Chicots à Bégin. Fait important : ils se sont lancés sans combinaison thermique par une température qui frôlait les -30 degrés Celcius avec le refroidissement éolien.

Les militaires devaient apprendre à réagir après le choc thermique, à reprendre leurs esprits et sauver leur vie.

« On appelle ça le 1-10-1. On a une minute pour prendre notre calme, en dedans de 10 minutes on le sait qu'on va avoir de la misère à contrôler, on va perdre le contrôle de nos membres et dedans d'une heure, si on ne sort pas ou si on sort et qu'on ne prend pas d'action, l'arrêt cardiaque va arriver », explique François Girard.

Les militaires étaient bien fiers de leur performance. Ils ont tenté l’expérience avec et sans équipements. Sauter avec des raquettes et des sacs s’est avéré plus difficile que prévu en raison du poids.

« C'était froid au début, ça m'a coupé le souffle, mais une fois que t'es rendu dans l'eau, tu te calmes, tu respires, puis tu es correct. L'eau n’était pas si pire. C'est une fois que tu es dehors que c'est froid », raconte Valérie Blanchette.

« Oui, je le confirme, c'était vraiment difficile... Mais pour l'instant, les raquettes, j'ai eu de la misère à les détacher. Si j'ai la chance de le réessayer une autre fois, je vous confirme que je vais le réessayer », a poursuivi son confrère Jean-Philippe Huard.

D'après le reportage de Claude Bouchard

Plus d'articles