Retour

Les syndicats de l’UQAC dénoncent la composition du comité de sélection du recteur

Les représentants des quatre syndicats de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) veulent que le président du conseil d'administration de l'institution, Laval Boulianne, quitte le comité de sélection du futur recteur.

Ils estiment inconcevable que le président du conseil d’administration de l’UQAC siège à ce comité.

Selon eux, Laval Boulianne doit être au-dessus de la mêlée et son rôle se doit d’être uniquement consultatif et non pas décisionnel.

M. Boulianne était sur le comité pour choisir le recteur sortant, Martin Gauthier, il y a cinq ans.

« Nous, déjà quand il avait été mandaté sur le comité, on avait écrit une lettre, nous le syndicat des profs, en demandant qu’il ne soit pas sur le comité pour cette fois-là, mais notre demande n’a pas été acceptée. On revient à la charge. C’est tout ce qu’on peut faire », a expliqué le président du Syndicat des professeurs de l’UQAC, Gilles Imbeau.

Par ailleurs, les syndicats de l’UQAC espèrent que le nouveau recteur proviendra de l’extérieur et qu’il ne sera pas lié à l’administration actuelle.

Pour l’instant, aucune candidature n’a été encore retenue pour succéder à Martin Gauthier. Le processus de sélection d’un nouveau recteur a dû être relancé la semaine dernière.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu’est-ce que le fétichisme des pieds?





Rabais de la semaine