Retour

Les travailleurs de Niobec seront moins nombreux aux piquets de grève

Les 280 syndiqués entendent respecter l'injonction de la Cour supérieure du Québec qui limite le nombre de piqueteurs à la mine Niobec de Saint-Honoré.

En tout, 10 piqueteurs à la fois peuvent se tenir en face de l'entrée principale. Quinze autres travailleurs sont autorisés à s'installer à des intersections situées près des installations.

Intimidation et vandalisme

Le juge Jacques Babin ordonne aussi aux travailleurs de cesser ou de s’abstenir d’intimider et de vandaliser les installations de la mine.

Dans son injonction provisoire, le magistrat somme le syndicat Unifor de s'assurer que ses membres ne nuisent pas aux activités de production.

La direction de Niobec satisfaite

Dans sa requête pour demande d'injonction, la direction de Niobec précisait que son personnel non syndiqué et les sous-traitants qui maintiennent les activités de la mine ont été victimes de menaces et d'intimidation depuis le début de la grève, le 6 juin.

Elle avance notamment que des véhicules ont bloqué l'accès au site.

Les dirigeants s'estiment donc satisfaits de l'ordonnance du juge Babin, à condition qu'elle soit respectée.

Pour le moment, aucune séance de négociation n'est prévue pour tenter de régler ce conflit de travail.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine