Retour

Lingettes humides : un produit utile, mais nuisible aux fosses septiques

Les lingettes humides sont de plus en plus populaires, mais elles sont aussi une source de frustration pour les employés qui traitent les eaux usées domestiques.

Le produit complique leur travail en plus d'endommager les équipements.

Cette année, environ 6000 fosses septiques seront nettoyées au Lac-Saint-Jean. La tâche est devenue compliquée en raison, justement, de ce produit domestique en apparence inoffensif.

Gaston Gallant, un employé du Service des travaux publics à Dolbeau-Mistassini, affirme que les problèmes sont fréquents.

« On voit beaucoup de lingettes dans les fosses septiques. Les gens ne font pas attention, explique-t-il. Ils envoient ça là-dedans, ça peut boucher les champs d'épuration, et nous autres, quand on arrive pour pomper, c'est plus dur à pomper. »

L'entreprise Environnement Sanivac, qui s'occupe de la vidange des fosses septiques sur le territoire de la MRC Lac-Saint-Jean-Est, fait face au même casse-tête.

David Côté affirme qu'il s'agit d'une matière biodégradable, mais que le processus prend des années.

La Régie des matières résiduelles (RMR) du Lac-Saint-Jean constate ce problème à son Centre de traitement des boues de fosses septiques.

L'organisme a envoyé des encarts pour rappeler aux citoyens que les lingettes humides, la nourriture, les produits contraceptifs et d'hygiène féminine ne doivent pas être jetés dans les toilettes.

En 2009, l'accumulation de lingettes dans les toilettes causait un bris à la station de pompage Piché, obligeant la Ville de Saguenay à déverser ses eaux usées dans la rivière. Au cours des deux dernières années, d'autres bris ont causé des pertes financières évaluées à 100 000 $.

D'après le reportage de Mélissa Paradis.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine