Retour

Liste d'attente à la DPJ : la députée de Chicoutimi demande à Québec d'agir

La députée péquiste de Chicoutimi, Mireille Jean, presse le gouvernement Couillard d'investir immédiatement les sommes nécessaires pour éliminer la liste d'attente des jeunes qui ont besoin de services à la Direction de la protection de la jeunesse.

Le syndicat de l’Alliance du personnel professionnel et technique (APTS) reprochait lundi au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de ne pas respecter la Loi sur la protection de la jeunesse, alors qu’une centaine d'enfants attendent jusqu'à trois mois avant d’obtenir une évaluation au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Selon Mireille Jean, il s'agit d'une situation inacceptable qui doit être corrigée immédiatement.

« On a à attendre trois mois avant de leur apporter le service dont ils ont besoin pour les aider à se sortir d’une situation qui est précaire. Il faut agir en amont pour aider ces enfants pour qu’ils ne deviennent pas des cas d’urgence pour lesquels il faut agir en 24 heures », a déclaré la députée péquiste de Chicoutimi.

La direction du CIUSSS soutenait que l'attente moyenne pour les dossiers en évaluation des enfants est de 18 jours dans la région, alors que la norme est de 12 jours.

Plus d'articles