Retour

Lock-out des concessionnaires auto : patrons et syndicat refusent la médiation de dernière chance

La Corporation des concessionnaires automobiles du Saguenay-Lac-Saint-Jean et le Syndicat démocratique des employés de garage ont rejeté l'offre du ministre du Travail, Sam Hamad, pour la reprise des négociations.

Après la première journée d'audiences de la commission parlementaire de l'économie et du travail portant sur l'étude du projet de loi 71 visant à mettre fin au lock-out des 450 employés de garages de 25 concessionnaires automobiles du Saguenay-Lac-Saint-Jean, mardi, le ministre a proposé aux parties un plan pour une médiation de dernière chance.

II prévoyait des séances d'arbitrage avec deux assesseurs, un patronal et un syndical, dans le but de rétablir la confiance des parties. Les discussions devaient se dérouler sur la base de l'hypothèse de travail déposée par le médiateur Normand Gauthier, le 30 octobre dernier.

À défaut d'entente à la fin de la période prévue, le médiateur aurait pu trancher et rendre une décision finale.

Les travaux de la commission parlementaire sur le projet de loi 71 reprendront ce matin à l'Assemblée nationale, à Québec. Le ministre Hamad espère l'adoption du projet de loi d'ici la fin de la semaine.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine