Retour

Lock-out des concessionnaires automobiles : le médiateur rencontre le ministère du Travail

Le médiateur Normand Gauthier, nommé dans le conflit de travail qui oppose la Corporation des concessionnaires automobiles du Saguenay-Lac-Saint-Jean et les employés de garages, doit rencontrer le ministre du Travail, Sam Hamad, pour faire le point sur les négociations.

Normand Gauthier a présenté une hypothèse de travail aux parties, le 30 octobre dernier, et l'aurait retirée lors de la rencontre de vendredi dernier.

Le directeur général de la Corporation des concessionnaires automobiles du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Sylvain Gauthier, indique que le médiateur a invoqué le fait que l'hypothèse de travail ne faisait pas avancer le dossier.

« Quand on parle d'hypothèse de travail, ça veut dire qu'on n'est plus dans le projet patronal, on n'est plus dans le projet syndical. C'est un exercice qu'il voulait mener pour tenter de ramener les parties dans un mode de solution », ajoute-t-il.

Le médiateur a également précisé aux parties que la rencontre prévue le 12 novembre n'était plus assurée, puisqu'il voulait discuter avec le ministre Hamad.

Intervention gouvernementale

Quant à la possibilité d'une intervention du gouvernement du Québec dans le lock-out, le directeur général de la Corporation des concessionnaires automobiles rappelle qu'il s'agit d'un conflit de travail privé. Il se demande de quelle façon le ministre du Travail pourrait adopter une loi spéciale, comme il l'a avancé.

Quoi qu'il en soit, Sylvain Gauthier déplore le conflit de travail. « Ce sont nos employés, ce sont des différends au niveau de la façon d'aménager les conditions de travail, indique-t-il. Ce n'est pas une fierté pour personne. »

Le lock-out touche 450 employés de garages dans la région depuis 33 mois.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine