Retour

Lock-out des concessionnaires : toujours pas d’entente 

Les quatre jours de médiation intensive à Québec n'ont toujours pas permis d'en arriver à une entente dans le conflit de travail qui oppose 27 concessionnaires automobiles du Saguenay-Lac-Saint-Jean à leurs 450 employés de garage.

Les représentants de la Centrale des syndicats démocratiques (CSD) et ceux de la Corporation des concessionnaires automobiles du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont poursuivi les discussions à Québec.

Le président du syndicat des employés de garage, Georges Bouchard, ne veut faire aucun commentaire sur les négociations.

L'absence d'informations suscite de l'impatience chez les employés de garage, qui en ont fait état sur le site Facebook Pour ceux qui sont avec les employés de garage en lock-out. « Vas falloir qu'il se passe de quoi, George Bouchard. Tu sais, l'hiver arrive. T'as pas l'air à le savoir. Donc fait ta job de président pis déniaise », écrit l'administrateur du site.

Cette sortie a donné lieu à de nombreux échanges entre syndiqués. « Il faudrait arrêter de se crinquer contre notre président. Même s'il voulait demander la loi spéciale qui est plutôt un arbitrage, George a pas grand pouvoir malheureusement là-dedans », écrit Kathy Girard-Côté.

« Sans pointer du doigt le président, affirme Nico Minier, on peut vouloir un règlement. Là, on fait juste s'endetter. On est rendu a 24 000 $/personnes. Les projets on prit le bord pour un bout. »

Plusieurs syndiqués réclament une réunion pour faire le point sur les négociations.

Appui maintenu

Par contre, devant les concessionnaires automobiles, les critiques sur les réseaux sociaux trouvent peu d'échos. Des syndiqués déplorent l'anonymat que confère Facebook et assurent que Georges Bouchard a toujours leur confiance.

« Je le sais que ça chiale, mais ceux qui ont chialé c'est peut-être du monde qui chialait déjà d'avance », ajoute un syndiqué.

De son côté, le président du syndicat des employés de garage a aussi refusé de commenter les échanges sur les réseaux sociaux.

La Corporation des concessionnaires automobiles ne commente pas

Le porte-parole de la Corporation des concessionnaires automobiles du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Sylvain Gauthier, ne fait aucun commentaire sur les dernières journées de médiation.

Il indique tout de même que la priorité de la corporation est de « poursuivre et préserver le processus de médiation qui est toujours en cours. »

Les prochaines rencontres de médiation sont prévues les 29 et 30 octobre, ainsi que les 6 et 12 novembre.

Plus d'articles

Commentaires