Le cri du cœur de Sonia Côté a porté ses fruits. L'organisme Loge m'entraide vient de s'assurer un financement pour au moins un an, grâce à des dons du public.

Après un appel à l'aide, l'organisme a amassé un peu plus de 34 570 $ grâce à 97 dons de la population.

Le don le plus important frise les 10 000 $ et provient d'une femme originaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean qui garde l’anonymat. Une communauté religieuse de Montréal a également donné un montant de 8000 $.

La coordonnatrice de Loge m’entraide, Sonia Côté, pense que les réseaux sociaux propulsent les appels à l’aide des organismes comme le sien.

Les dons serviront à payer les frais administratifs de l'organisme et à reprendre la publication du bulletin trimistriel d'information qui est distribué aux 800 membres.

Financement récurrent

Tous les organismes communautaires réclament un financement plus stable pour assurer leur survie à long terme.

« On demande au gouvernement provincial, dans le prochain budget, de hausser le financement des groupes, particulièrement ceux qui sont en défense collective des droits, qui sont sous-financés par rapport à l’ensemble des groupes communautaires », a imploré la coordonnatrice.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards