Retour

Luc Bouthillier souhaite un nouvel accord sur le bois d’œuvre au plus vite

Le professeur en politique forestière à l'Université Laval, Luc Bouthillier, souhaite que le Canada amorce rapidement les négociations pour renouveler l'entente canado-américaine sur le bois d'oeuvre.

Cette entente, signée en 2006, est venue à échéance lundi. Pour le professeur, il est étonnant que cette question cruciale n'ait pas été abordée jusqu'ici lors de la campagne électorale.

En entrevue à l'émission L'heure de pointe, il rappelle qu'après la crise de 2008, l'industrie du bois d'oeuvre a connu un creux majeur duquel elle se relève à peine, notamment grâce à la reprise de la construction aux États-Unis et à la baisse du dollar canadien.

Sans entente, il craint que les producteurs américains ne relancent une guerre commerciale. Il affirme que c'est habituellement ce qui survient lorsque les Canadiens occupent plus de 30 % du marché américain, comme c'est le cas actuellement.

Luc Bouthillier prétend que des joueurs américains s'organisent déjà pour dénoncer le comportement d'entreprises canadiennes.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine