Pour une deuxième fois, Luc Gagnon a vaincu le Piekouagami en le traversant à la nage, samedi.

L'homme de 67 ans est parti de Péribonka à 6 h pour entreprendre le parcours de 32 kilomètres jusqu'à Roberval.

« Le lac a été très calme jusqu'aux deux tiers du parcours, a raconté M. Gagnon à l'émission Café, boulot, Dodo. À un moment donné, j'ai dit à mon équipe que les conditions étaient meilleures qu'en 2014 quand je l'avais fait et une demi-heure plus tard, le vent s'est levé de l'est avec des vagues de 4 pieds. Il restait 12 kilomètres à faire. Là, ç'a été très dur. »

Luc Gagnon affirme qu'il faut avoir un moral très fort pour continuer. Malgré les difficultés, il a effectué la traversée du lac Saint-Jean en seulement 2 minutes de plus qu'il y a deux ans.

Le nageur explique qu'il était sédentaire jusqu'en 1980. Il s'est mis à pratiquer des sports quand sa fille est née avec une déficience intellectuelle.

« Notre fille est en milieu familial et je me dis que, si j'ai une bonne santé, on peut la garder avec mon épouse le plus longtemps possible dans son milieu familial. C'est la raison pour laquelle je continue à faire du sport », dit-il.

Luc Gagnon a aussi réalisé 138 marathons. Il n'a aucun nouveau défi en vue, mais est convaincu qu'une idée va germer au cours des prochains mois.

 

Plus d'articles

Commentaires