Retour

Lueur d’espoir pour Jonquière-Médic grâce à une entente

Les dirigeants de Jonquière-Médic ont obtenu une dérogation concernant la fidélisation des patients, une disposition prévue à la loi 20 sur l'accès aux services de médecine de famille. Cette dérogation permet à l'organisme d'entrevoir une lueur d'espoir pour sa survie. 

Cette disposition de la loi exige que les groupes de médecine de famille (GMF) assurent la fidélisation de leurs patients.

L'entente survenue à la suite de négociations avec la Régie de l'assurance-maladie et la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec fait en sorte que les médecins des GMF de l'arrondissement de Jonquière ne seront pas pénalisés quand leurs patients seront vus par un médecin de Jonquière-Médic.

Le problème entourant la modification des règles de tarification n'est toutefois pas réglé. Les discussions se poursuivent à ce sujet.

La direction de Jonquière a d'ailleurs rencontré le ministre de la Santé et des Services sociaux, mardi, pour faire le point sur les difficultés du service de médecins à domicile. Le médecin fondateur de Jonquière-Médic, Roger Gagnon, dit avoir constaté une « ouverture positive et constructive » de la part du ministre.

De con côté, le président de Jonquière-Médic, Bernard Simard, invite le ministre Gaétan Barrette à accompagner le personnel lors d'une visite à domicile pour bien comprendre l'utilité de l'organisme.

À la fin d'août, les médecins qui travaillent pour Jonquière-Médic ont accepté de prolonger leur contrat jusqu'à la fin de l'année.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque