Retour

Lutte contre les trafiquants de drogue : la Sécurité publique de Saguenay répond aux critiques

La direction de la Sécurité publique de Saguenay soutient qu'elle n'a pas abandonné la lutte contre les trafiquants de drogue cet été, contrairement à ce que prétend le président de la Fraternité des policiers de Saguenay, Jean-François Imbeault.

Le syndicat affirmait dans le journal Le Quotidien qu'en raison d'un manque d'effectifs, l'équipe de l'unité antidrogue a été réaffectée aux enquêtes sur les crimes contre la personne et la propriété entre le 14 juin et le 29 août.

Le capitaine Steeve Gilbert a rencontré la presse, mercredi, pour répondre aux critiques du syndicat. Il a reconnu que la direction avait dû composer avec moins d'effectifs et que la priorité avait été donnée à la surveillance du territoire et à la sécurité des citoyens.

« On a pris des décisions qui sont, selon nous, responsables en priorisant la sécurité de la population et les réponses aux appels et le service qu'on va donner aux citoyens », affirme-t-il.

Le capitaine Gilbert a ajouté que cette situation n'empêche pas les enquêteurs de travailler sur des dossiers d'urgence en matière de stupéfiants, selon les priorités.

« Pour les stupéfiants, on reçoit les appels, on écoute les informateurs avec le personnel qu'on a et on priorise, s'il y a besoin, les dossiers qu'on devra traiter », précise Steeve Gilbert.

Il souligne également que la convention collective des policiers est respectée.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine