Les travailleurs syndiqués de la Scierie Petit Paris de Saint-Ludger-de-Milot ont voté à 97 % contre l'offre finale de leur employeur et ont accordé un mandat de grève à exercer au moment jugé opportun à leur syndicat.

Les deux parties sont en négociation depuis le mois d'octobre. Les discussions portent sur le rattrapage salarial.

Le syndicat affilié à la CSN affirme que les travailleurs de la scierie Petit Paris gagnent jusqu'à 4 $ de moins l'heure par rapport aux travailleurs des autres scieries.

Les syndiqués avaient toutefois accepté de geler leur salaires il y a quelques années pour favoriser la relance de l'usine.

La scierie appartient à la Coopérative forestière Petit Paris, qui a racheté récemment les parts de Produits forestiers Résolu pour en devenir l'unique actionnaire.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine