Les travailleurs syndiqués de la Scierie Petit Paris de Saint-Ludger-de-Milot ont voté à 97 % contre l'offre finale de leur employeur et ont accordé un mandat de grève à exercer au moment jugé opportun à leur syndicat.

Les deux parties sont en négociation depuis le mois d'octobre. Les discussions portent sur le rattrapage salarial.

Le syndicat affilié à la CSN affirme que les travailleurs de la scierie Petit Paris gagnent jusqu'à 4 $ de moins l'heure par rapport aux travailleurs des autres scieries.

Les syndiqués avaient toutefois accepté de geler leur salaires il y a quelques années pour favoriser la relance de l'usine.

La scierie appartient à la Coopérative forestière Petit Paris, qui a racheté récemment les parts de Produits forestiers Résolu pour en devenir l'unique actionnaire.

Plus d'articles

Commentaires