Retour

Manifestation contre le projet de loi 70 sur l’aide sociale

Une quinzaine de personnes ont manifesté devant les bureaux du député de Dubuc, Serge Simard, pour dénoncer le projet de loi 70 visant à resserrer les critères d'admission à l'aide sociale.

Les nouveaux demandeurs d'aide sociale devront, entre autres, accepter un emploi sous peine de voir leur prestation coupée de moitié.

En commission parlementaire, le nouveau ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais, s'est distancé de certains propos tenus par son prédécesseur qui souhaitait, notamment, obliger les nouveaux prestataires à accepter un emploi convenable même si cela implique de déménager dans une autre ville.

Quoi qu'il en soit, le coordonnateur de LASTUSE, Sylvain Bergeron, est peu enthousiaste par l'arrivée du nouveau ministre.

« Ce qu'il a fait, c'est d'apporter de nouvelles coupures à l'aide sociale, des coupures pour la valeur des maisons si tu as une valeur d'une maison, indique-t-il. Regardez ce qui s'est passé avec les centres de désintoxication. C'est François Blais qui avait apporté ça. Ce n'est pas encourageant de le voir revenir. »

Les opposants au projet de loi 70 interpellent d'ailleurs le ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale du Québec en faisait référence à son passé de chercheur en politiques sociales.

Ils invitent François Blais à se baser sur des études scientifiques afin de proposer une refonte de la réforme de l'aide sociale proposée par Sam Hamad en novembre dernier.

Plus d'articles