Retour

Marc-Étienne Côté se dit intimidé à son enquête préliminaire

Un incident inusité s'est produit lundi matin lors de l'enquête préliminaire de Marc-Étienne Côté accusé du meurtre non prémédité d'Israël Gauthier-Nepton. L'accusé s'est dit intimidé par une personne dans la salle d'audience.

Alors que le ministère public faisait entendre son premier témoin, l'accusé s'est levé brusquement et a interrompu le tribunal pour demander à un proche de la victime qui se trouvait dans la salle, « s'il avait un problème avec lui ».

La réaction de Marc-Étienne Côté a pris tout le monde par surprise.

Immédiatement, le juge Michel Boudreault a remis l'accusé à l'ordre et a demandé à la personne qu’il visait de sortir de la salle de cour.

Quelques minutes plus tard, le magistrat a fait installer un paravent entre le banc de l'accusé et la salle d'audience pour ne pas priver le proche en question de l'enquête préliminaire.

Marc-Étienne Côté a expliqué au juge qu'il s'était senti intimidé.

L'enquête préliminaire a repris ensuite son cours normal. Elle devrait durer une semaine.

Au total, 23 témoins seront entendus, soit 6 pour la poursuite et 17 pour la défense.

Une ordonnance de non-publication interdit de rendre public le contenu de la preuve.

Retour sur les événements

Israël Gauthier-Nepton, 27 ans, avait été atteint par balle alors qu'il circulait sur la rue du Vieux-Pont.

Les événements sont survenus dans la nuit du 19 novembre 2016 dans l'arrondissement de Jonquière.

Un mandat d'arrestation avait alors été émis contre Marc-Étienne Coté. L'homme de 37 ans a été arrêté en août 2017 à Montréal après neuf mois de cavale.

À la lumière des témoignages qui seront entendus cette semaine, le juge Michel Boudreault devra déterminer si l'accusé sera cité ou non à procès.

D'après les informations de Jessica Blackburn

Plus d'articles