Retour

Marc Maltais pourrait devenir candidat du Bloc québécois

Le directeur régional de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), Marc Maltais, réfléchit à la possibilité de représenter le Bloc québécois dans la circonscription de Lac-Saint-Jean en vue de l'élection partielle du 23 octobre.

Le principal intéressé l’a confirmé vendredi à Radio-Canada. Il dit avoir des discussions avec la chef du Bloc, Martine Ouellet.

Marc Maltais se présente comme un indépendantiste, mais il n’entend pas faire une possible campagne électorale fédérale sur l’enjeu de la souveraineté, qui devra être réglé par les Québécois, selon lui.

« Je pourrais voter en faveur de politiques du gouvernement Trudeau si elles étaient favorables à ma circonscription, mais si ça n’a pas d’allure, je vais être contre », souligne Marc Maltais, dans l'éventualité où il deviendrait candidat du Bloc et serait élu député.

Il devrait annoncer l’aboutissement de sa réflexion au milieu de la semaine prochaine.

Carrière syndicale

Marc Maltais est le directeur de la FTQ au Saguenay-Lac-Saint-Jean depuis quelques années. Il avait succédé à Jean-Marc Crevier.

Il avait auparavant occupé la présidence du Syndicat des employés de l’aluminium d’Alma, notamment durant le lock-out de Rio Tinto en 2012.

Les trois principaux partis politiques fédéraux ont déjà leurs candidats pour cette élection complémentaire. Gisèle Dallaire pour le Nouveau Parti démocratique, Richard Hébert pour le Parti libéral du Canada et Rémy Leclerc pour le Parti conservateur du Canada.

Ce scrutin est rendu nécessaire après la démission du député conservateur Denis Lebel en juin dernier.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine