Retour

Marianne St-Gelais remporte une autre médaille d'or

La Québécoise Marianne St-Gelais ne dérougit pas. Samedi, elle a remporté une troisième médaille d'or de suite en Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste, à Dordrecht, aux Pays-Bas.

La patineuse de Saint-Félicien a remporté cette fois le 1500 m. Le week-end dernier, elle avait aussi enlevé les grands honneurs des 500 et 1000 m. 

La distance n'a pas d'importance

Depuis le début de la deuxième moitié de la saison de Coupe du monde, Marianne St-Gelais a remporté trois médailles d'or en trois épreuves, soit une sur chaque distance.

« Je pense que je suis vraiment dans la bonne zone. Je suis très contente de cette première médaille d'or au 1500 m. Je suis totalement le plan que Fred et moi nous nous étions fixé. Je dois dire que Fred et Fabien (psychologue sportif) m'aident beaucoup à garder mon plan en tête, car parfois j'aurais tendance à vouloir changer les choses », a avoué St-Gelais.

La patineuse de 25 ans n'a laissé aucune chance à ses adversaires du jour. Après avoir dominé ses vagues de qualifications et de demi-finale, elle a été la plus rapide de la finale, devant la Chinoise Yihan Guo et la Néerlandaise Suzanne Schulting.

« J'ai changé mon plan pendant la course. Avant le départ, j'avais décidé avec Fred que je voulais une course un peu plus sur le devant pour être certaine de ne pas me faire avoir par les adversaires. Finalement, la course était vraiment lente. Donc, quand ça s'est mis à accélérer, j'étais un peu en arrière. J'avais des jambes, mais moins que la semaine passée. Je devais faire un bon dépassement extérieur rapidement. J'ai mis toute la gomme et j'ai eu une bonne accélération », a-t-elle ajouté.

La Québécoise est en période de préparation pour son objectif ultime de la campagne 2015-2016. Les Championnats du monde auront lieu au mois de mars, à Séoul, en Corée du Sud.

Elle espère bien y décrocher le titre de championne du monde qui manque à son palmarès.

D'ici là, St-Gelais travaillera sur la prise d'information. « En gros, ça veut dire savoir où mes adversaires se trouvent dans la course. Comme ça, je peux mieux gérer la course. »

Aussi de la finale du 1500 m, Audrey Phaneuf s'est classée 6e. Pénalisée, Valérie Maltais a quant à elle pris le dernier rang de la finale B.

Belle réussite de Jamie MacDonald

Au 1000 m, la Britanno-colombienne Jamie Macdonald s'est emparée de la 3e place d'une finale très relevée. La Britannique Elise Christie a dominé la course, devant la meneuse au classement mondial, la Coréenne Minjeong Choi.

Kasandra Bradette a été stoppée en quarts de finale, alors que la journée de Namasthée Harris-Gauthier a pris fin à l'étape des demi-finales.

Cournoyer à court du podium

Pour la finale du 1500 m masculin, il y avait huit patineurs, dont trois Canadiens.

Le Longueuillois Charle Cournoyer a été le meilleur représentant de l'unifolié, se glissant au 4e rang, derrière l'Israélien Vladislav Bykanov (or), ainsi que les Coréens Yoon-Gy Kwak (argent) et Jung Su Lee (bronze).

L'Albertain Sasha Fathoullin a conclu au 5e rang et François Hamelin a pris la 8e place.

Au 1000 m, Patrick Duffy a été le seul représentant du pays à atteindre la finale et a terminé 4e. Cédrik Blais a été stoppé en quarts de finale, se classant 14e.

Au relais, l'équipe masculine a dominé sa vague de demi-finale pour atteindre la finale de  dimanche. La formation féminine a subi une pénalité et a été éliminée.

Plus d'articles