Retour

Marjolaine Étienne brigue l'investiture libérale dans Lac-Saint-Jean

Deux candidats brigueront l'investiture dans Lac-Saint-Jean sous la bannière libérale en vue de l'élection partielle.

La période des mises en candidature se termine vendredi à 17 h.

L'ancienne vice-chef aux Affaires extérieures de Mashteuiatsh, Marjolaine Étienne, a annoncé vendredi qu'elle souhaitait présenter sa candidature.

« Comme vice-chef, j'ai beaucoup été impliquée politiquement avec les préfets à travailler sur des dossiers d'ordre économique. Je pense que je possède un bon bagage. J'ai été sollicitée par le milieu régional pour poser ma candidature », indique Marjolaine Étienne.

Le maire de Dolbeau-Mistassini, Richard Hébert, a lui aussi déposé sa candidature.

Trois coureurs en moins

En tout, cinq candidats avaient manifesté leur intention.

Gilbert Dominique, Sabin Simard et Nicolas Martel y songeaient tous. Ils ont cependant renoncé à l'idée.

Le siège de député est laissé vacant par le conservateur Denis Lebel, qui a annoncé sa démission en juin.

Pour l'heure, aucun candidat conservateur n'a manifesté l'intention de représenter la circonscription de Lac-Saint-Jean.

L'élection partielle n'a toujours pas été déclenchée par le gouvernement Trudeau. La date reste donc à déterminer.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une énorme araignée fait très peur





Rabais de la semaine