Retour

Mashteuiatsh : des Innus contestent le mandat du conseil de bande

Les Innus de Mashteuiatsh qui souhaitent mettre fin au mandat du conseil de bande sont invités à signer un registre électoral depuis 9 h, jeudi.

Des membres de la communauté autochtone sont insatisfaits du travail effectué par le conseil de bande de Gilbert Dominique. Ils s'inquiètent des effets du traité d'autonomie gouvernementale qui pourrait être adopté d'ici le 31 mars.

Les Innus qui se retrouvent sur des territoires de chasse craignent, entre autres, de perdre leurs droits ancestraux ou une partie de leur territoire. Ils déplorent le peu d'information qu'ils ont sur les négociations et critiquent le manque de transparence de la part des élus du conseil de bande.

L'abolition du service de police autochtone, prévu le 31 mars, créé également du mécontentement chez les Innus de Mashteuiatsh.

D'ailleurs, le président du syndicat des policiers de Mashteuiatsh a signé le registre dès son ouverture. Il n'a toutefois pas donné de mot d'ordre aux policiers.

Le registre électoral peut être signé jusqu'à dimanche. Il faut au moins 500 signatures pour mettre fin au mandat du conseil de bande et provoquer des élections un an plus tôt que prévu.

Pas une première

Le conseil de bande actuel a aussi été élu après une contestation du conseil précédent, dirigé par Clifford Moar, par des membres de la communauté. Le registre avait alors été signé par 528 personnes.

Les contestataires dénonçaient l'implication de Mashteuiatsh dans le projet de minicentrale hydroélectrique à Val-Jalbert.

Plus d'articles