Retour

Mathieu Ratthé, un réalisateur canadien distribué partout… sauf au Canada

Un réalisateur de Jonquière a lancé vendredi son premier long métrage dans une vingtaine de pays, sauf au Canada. Mathieu Ratthé travaille sur des productions hollywoodiennes depuis 15 ans. Il scénarise, réalise, finance et produit ses films dans le but de conquérir les cinéphiles partout dans le monde.

Le premier film de science-fiction de Mathieu Ratthé, L'événement Gracefield, est sorti le 21 juillet. Il raconte l'histoire d’un éditeur de jeux vidéo qui documente un week-end entre amis à l’aide d’une caméra microscopique implantée dans son œil prothétique. La fin de semaine prend finalement une tournure terrifiante après qu'une météorite se soit écrasée près d’où ils séjournent tous ensemble.

Le jeune cinéaste a tourné son film à Saguenay et dans les Laurentides. Cette production américaine, qu'il a financée lui-même, avait un important budget. Pour économiser, Mathieu Ratthé porté le chapeau de scénariste, de réalisateur, d'acteur et de monteur.

« J'ai bâti un studio ici chez mes parents et j'ai monté ça avec mon laptop, mon portable. Je me suis bâti une petite salle, encore là pour sauver des coûts. Je n'avais pas d'assistant. Ça, c'est bizarre quand même. Je faisais du montage, je me montais moi-même et il fallait que je me coupe », raconte l’amoureux du cinéma.

Malgré tous ses efforts, le film de Mathieu Ratthé n’est pas à l’affiche chez lui au Canada. Il est seulement disponible à la télévision sur demande.

« Je veux que mes films parlent d'eux-mêmes. C'est le fun avoir une certaine reconnaissance au Québec, parce que je viens d'ici, mais je ne recherche pas ça. J'y vais avec le vent! », explique-t-il.

Sa production à peine terminée, le réalisateur regarde déjà vers l’avant. Il souhaite faire un autre long métrage, cette fois-ci de plus grande envergure encore.

D’après le reportage de Rosalie Dumais-Beaulieu

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine