Le mauvais temps du mois de juillet ne fait pas que des malheureux. Les champignons qui poussent généralement en automne sont nombreux dans les forêts du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Mais il vaut mieux rester prudent avec les champignons que vous consommez. 

Un groupe de mycologues arpente les sentiers d'une forêt de Saint-Ambroise à la recherche de bons champignons. Cette année, les paniers se remplissent de champignons qui poussent généralement en automne.

« Habituellement, c'est des champignons qu'on trouve à la fin d'août, début septembre, en plus grosse quantité. Mais cette année, comme les hypomyces, il y en avait à la fin juillet. C'est tôt pour eux autres », souligne Claude Savard, vice-président du Cercle des mycologues du Saguenay. 

Manger les champignons plus tôt dans l'été réjouit les mycologues amateurs, mais ceux-ci se questionnent si cette situation écourte leur saison de cueillette à l'automne. 

Si les champignons sont nombreux cette année dans les forêts du Saguenay-Lac-Saint-Jean, il faut toutefois faire attention à ce que l'on consomme, avertit France Otis-Dallaire, présidente du Cercle. « Plus de précaution, parce qu'il y a beaucoup de pluie et les champignons vont vraiment s'altérer, pourrir très très vite. C'est ça qui va donner des intoxications... comme la chanterelle ciboire en décomposition, vous risquez d'être malade. C'est la même affaire que si vous prenez du steak haché qui est trop vieux, on ne le fait pas cuire. »

Que la cueillette soit bonne ou non, c'est surtout le goûter qui ravit les papilles gustatives de ces mycologues amateurs.

Plus d'articles

Commentaires