Une trentaine de travailleurs agricoles originaires du Mexique et du Guatemala ont participé à une messe bien spéciale dimanche à Normandin. Elle a été célébrée en français et en espagnol pour souligner le travail effectué par les ouvriers étrangers cet été.

« Ces hommes-là viennent cueillir nos légumes et ils nous nourrissent », soutient l'agente de pastorale Claire Lavoie.

Les travailleurs ont dû quitter leur famille et s'adapter à une nouvelle culture pour venir ici. Le Québec est une terre d'accueil intéressante pour eux puisqu'elle leur permet d'offrir une vie meilleure à leurs proches

« S'ils travaillent ici pendant une journée, c'est comme une semaine de travail chez eux. Alors ça compte beaucoup pour eux d'avoir une opportunité comme ça », mentionne la coordonnatrice du projet, Jenny Diaz.

Cette année, la région accueille une centaine de travailleurs étrangers. Un nombre qui a doublé depuis 2011 en raison notamment de la rareté de la main d'œuvre agricole au Québec. Les travailleurs étrangers viennent combler un besoin

Ils passeront de cinq à neuf mois dans la région. Ils retourneront ensuite chez eux. Plusieurs espèrent toutefois pouvoir revenir au Saguenay-Lac-Saint-Jean pour les prochaines récoltes.

Plus d'articles

Commentaires