Retour

Mesures de protection du béluga : Le projet d’Énergie Saguenay pourrait entrer en conflit

La décision d'Ottawa de mieux protéger les bélugas pourrait entrer en conflit avec le projet d'Énergie Saguenay, qui vise à liquéfier du gaz naturel aux installations de Port Saguenay.

Le projet de 7,5 milliards de dollars entraînera une augmentation du trafic maritime sur le Saguenay et le fleuve Saint-Laurent. Selon le journal Le Devoir, les bateaux traverseraient des secteurs de haute fréquentation des femelles bélugas qui sont pris en compte dans le projet d'Ottawa.

La porte-parole d'Énergie Saguenay, Marie-Claude Lavigne, affirme qu'il est beaucoup trop tôt pour tirer des conclusions, puisque les études d'impact environnemental viennent tout juste de débuter.

Elle précise cependant que le complexe industriel d'Énergie Saguenay ne se trouve pas dans les zones à risque pour le béluga.

« L'habitat essentiel du béluga s'arrête à la baie Sainte-Marguerite, donc notre projet est en aval de l'aire protégée. Ce qui pourrait avoir un impact, c'est la navigation fluviale », reconnaît Mme Lavigne.

Le projet d'Arianne Phosphate, qui souhaite implanter un terminal maritime pour le transport de son minerai, pourrait aussi contribuer à l'augmentation du nombre de bateaux sur le Saguenay et le fleuve Saint-Laurent.

Plus d'articles

Commentaires