La tempête de grêle qui s'est abattue sur Saguenay a fait déferler une vague d'experts en sinistre dans la région. Au moins une centaine de travailleurs de l'extérieur passeront les prochains mois ici.

Les experts locaux en ont plein les bras, raconte Jean-Claude Boivin, de l'Expert de la Bosse, à Alma. « Nous sommes installés temporairement sur le boulevard Talbot. Il faudra un bon mois avant de trouver une erre d'aller. »

Les grêlons qui sont tombés la semaine dernière ont endommagé la carrosserie de nombreuses voitures.

Les réparations requièrent une minutie fine, explique le spécialiste du débosselage sans peinture. « Il faut travailler avec des lumières et des outils pour repousser les bosses.

Il y a aussi un système avec de la colle et une genre de ventouse : on tire sur les bosses et on les remet au niveau avec une lumière. »

Cette spécialité est devenue un métier à temps plein pour des entreprises comme Les Dégrêleurs, du nom donné aux experts en débosselage après grêle dans le milieu.

Chaque année, l'entreprise québécoise se déplace dans toutes sortes de régions du monde pour réparer les dommages liés aux tempêtes de grêle.

L'an dernier, la compagnie a passé l'été en Gaspésie. Cette année, elle est à Saguenay avec au moins 1000 véhicules à réparer.

« On va sûrement être ici jusqu'à la fin novembre, début décembre », précise la vice-présidente chez Les Dégrêleurs, Caroline Ouellet.

Quant à l'entreprise Catastrophe Solutions, son gérant, Marc Dumas, explique qu'ils étaient « à Granby il y a trois semaines, maintenant nous sommes au Saguenay et ensuite, nous irons dans l'Ouest canadien. Là-bas, il y a aussi beaucoup de grêle et des milliers de dossiers ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine