Retour

Meurtre à Jonquière : la police de Saguenay se défend

Des vérifications en profondeur sont en cours à la police de Saguenay pour analyser les propos d'un témoin d'une fusillade dans l'arrondissement de Jonquière en fin de semaine qui remet en question le travail des policiers.

Dave Bussières soutient qu’il a été le premier à appeler les autorités pour rapporter des coups de feu et signaler la disparition de son ami Israël Gauthier-Nepton.

Dans des déclarations dans les médias et les réseaux sociaux, le témoin soutient que les agents ont pris ses propos à la légère et qu’ils n’ont pas ratissé le secteur à pied pour retrouver son copain.

Est-ce qu'ils [les agents] ont priorisé les bonnes choses, au bon moment? C'est ce qu'on vérifie.

Steeve Gilbert, capitaine à la police de Saguenay

Lors d'une conférence de presse, le capitaine à l’administration policière et développement opérationnel, Steeve Gilbert, n’a pas été en mesure de dire si les policiers sont effectivement sortis de leur véhicule pour chercher Israël Gauthier-Nepton.

Le corps de l’homme de 27 ans a été retrouvé à quelques mètres du lieu de la fusillade, cinq heures après le premier appel d’urgence à 3 h 30, dimanche matin.

« Je ne peux pas dire s’ils sont sortis de leur véhicule. Je peux confirmer qu’il y a eu des recherches. De quelle ampleur et de quelle manière ont-elles été faites? C’est ce qu’on est en train de vérifier », a-t-il expliqué.

Coups de feu entendus

Après avoir lu le rapport de police, le capitaine Gilbert précise que deux autres témoins avaient aussi entendu des coups de feu au même moment.

L’appel a été pris au sérieux par les policiers, ça c’est clair.

Steeve Gilbert, capitaine à la police de Saguenay

Les agents impliqués dans les événements précédant la découverte du corps n’ont pas encore tous été rencontrés.

Il n’y a aucune enquête interne en cours pour l’instant et aucun agent n’a été suspendu pour la durée des vérifications.

Plus d'articles