La nouvelle députée de Chicoutimi a été assermentée à l'Assemblée nationale, mardi matin, en présence de ses proches et des députés du Parti québécois.

Un texte de Chantale Desbiens

Élue le 11 avril dernier, Mireille Jean succède à Stéphane Bédard, qui a remis sa démission à la fin d'octobre.

En prenant la parole après avoir prêté serment, elle a d'abord remercié les électeurs de Chicoutimi et leur a assuré qu'elle les représenterait avec rigueur, honnêteté et intégrité. Mme Jean en a aussi profité pour souligner l'importance de la présence des femmes en politique québécoise.

« Je suis fière d'avoir participé à une campagne électorale où quatre femmes étaient en lice, a-t-elle dit. J'espère que cette participation féminine marquera le début d'une tendance qui se traduira par une représentation paritaire des femmes et des hommes à l'Assemblée nationale dans un avenir rapproché. »

Mireille Jean affirme que la motivation à la base de son engagement politique est la protection du modèle québécois. La députée de Chicoutimi a également précisé qu'elle faisait du développement économique sa priorité.

Le chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau, a pour sa part souligné la fidélité des électeurs de la circonscription de Chicoutimi envers le Parti québécois. « De Marc-André Bédard en passant par Jeanne Blackburn jusqu'à Stéphane Bédard, les citoyens de Chicoutimi ont pu compter sur des députés et des ministres dédiés au développement de leur région autant qu'au mieux-être des gens qu'ils représentent », a-t-il mentionné.

M. Péladeau a également salué le parcours professionnel de Mireille Jean, la qualifiant de « femme d'affaires aguerrie qui possède une connaissance précieuse du milieu économique, de l'innovation et des hautes technologies ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine