Des parents et des éducatrices se sont réunis devant un centre de la petite enfance (CPE) de Saguenay, mardi.

Les CPE Au pays des lutins et La Grange aux lutins ont uni leurs forces pour dénoncer les coupes de 120 millions de dollars supplémentaires imposées par Québec dans le réseau de la petite enfance.

Les parents ont préparé des pièces de casse-tête, pour symboliser les effets des compressions du gouvernement Couillard.

Selon la directrice des deux garderies, Maude Dallaire, ce sont les services éducatifs qui sont désormais menacés.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Une mère et son fils offrent une danse inoubliable





Rabais de la semaine