Retour

Modification des délais de paiement : Rio Tinto revient sur sa décision

Les discussions avec les gens d'affaires du Saguenay-Lac-Saint-Jean incitent Rio Tinto à reculer sur les modifications des délais de paiement qu'elle souhaitait appliquer à ses fournisseurs.

À la fin de mars, la multinationale a annoncé qu'elle paierait dorénavant ses fournisseurs entre 15 et 45 jours plus tard qu'auparavant, en fonction de leur volume d'affaires avec l'entreprise. Le délai pouvait atteindre 120 jours.

Rio Tinto expliquait que cette mesure était prise partout sur la planète afin de rendre l'entreprise plus compétitive dans un marché difficile pour l'aluminium.

La porte-parole de Rio Tinto, Xuân-Lan Vu, confirme le retour aux anciennes modalités de paiement.

« Il y a beaucoup de préoccupations qui ont été exprimées par les fournisseurs, par les entreprises, des enjeux d'affaires également, souligne-t-elle. Maintenant, ce qu'on a décidé de faire, c'est de maintenir vraiment les termes qui étaient applicables avant l'annonce. »

La Chambre de commerce du Saguenay est satisfaite

Le président de la Chambre de commerce du Saguenay, François Gagné, se réjouit de la décision de la direction régionale de Rio Tinto.

Selon lui, le mérite revient à Étienne Jacques, le grand patron de la division aluminium de l'entreprise pour l'Amérique du Nord, qui a su convaincre le siège social de faire volte-face. M. Jacques avait été rencontré par les représentants des entreprises qui lui ont fait part de leurs craintes devant cette mesure.

François Gagné estime que le prolongement du délai de paiement aurait été nuisible aux PME régionales, mais aussi à Rio Tinto.

« On a démontré dans certains cas des impacts très négatifs, explique-t-il. Une décision à court terme comme celle-là, à long terme pour Rio Tinto ça se serait transféré par une hausse des coûts. Veut, veut pas, quand tu as un compte client qui augmente à 90 jours, à 120 jours, ç'a un coût pour l'organisation. Quand vient le temps de coter sur des contrats, évidemment que ces coûts administratifs là, financiers, ils sont relégués aux clients. »

Au cours des dernières semaines, Rio Tinto a aussi annoncé qu'elle ferait maintenant appel à une firme de location de main-d'œuvre pour les travaux d'ingénierie d'entretien et qu'elle regrouperait ses installations régionales en trois unités administratives.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine