Retour

Moins de demandes d'admission dans les collèges de la région

Depuis quelques années, les quatre collèges du Saguenay-Lac-Saint-Jean subissent des baisses dans le nombre de demandes d'admission qu'ils reçoivent annuellement.

Pourtant, la région se démarque avec ses programmes uniques. Au Cégep de Jonquière, les journalistes écrivent leurs premiers articles en Art et technologie des médias, au Cégep de Chicoutimi, les pilotes font leurs premiers vols et au Collège d'Alma, les futurs policiers apprennent leur métier.

Cependant, ces trois établissements scolaires doivent s'adapter à leur nouvelle réalité.

« Ce qu'on pense, c'est que le facteur baisse démographique a joué. Le facteur économie a joué aussi. Ça coûte des sous envoyer ses enfants étudier à l'extérieur. Et puis l'étudiant n'est pas toujours tout à fait prêt à partir de chez lui à 16 ans », indique la coordonnatrice aux communications au Cégep de Jonquière, France Tremblay.

À Alma, on estime aussi que la baisse démographique est un facteur déterminant dans la diminution du nombre de demandes d'admission.

La responsable du département de techniques policières du Collège d'Alma, Marie Harvey, soutient que les étudiants admis demeurent d'excellents candidats, même si la demande pour le programme est moindre.

« C'est les 140 meilleurs dossiers scolaires qu'on va prendre au départ. Par la suite ces étudiants-là, il faut qu'ils passent en entrevue donc ce n'est pas plus facile, ce n'est pas plus difficile qu'avant. Les tests sont les mêmes », indique-t-elle.

Pour attirer plus de jeunes, les cégeps redoublent d'ardeur dans les séances d'information scolaire. Ils ouvrent aussi davantage leurs portes aux étudiants d'ailleurs au Québec et aussi de l'étranger.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?