Retour

Moins de plaintes concernant les nids-de-poule à Saguenay cette année

Le dégel printanier affecte de façon évidente la qualité de la chaussée. On voit apparaître depuis quelques semaines déjà les bosses, trous et sections d'asphalte endommagées qui font la vie dure aux automobilistes et à leurs véhicules. Cependant, le conseiller municipal Michel Tremblay assure qu'il n'y en a pas plus que les années passées.

« Des problèmes de routes, il y en a partout, dans toutes les villes, mais les nids-de-poule, honnêtement, cette année, il y a pas mal moins de plaintes que les autres années », affirme le président de la commission des travaux publics.

Lorsqu’il y a des plaintes, la Ville s’assure que les choses ne traînent pas.

« Présentement, on a encore cinq équipes sur le terrain. On répond à la demande. Normalement, quand on a une plainte, dans les 48 heures on va réparer », assure Michel Tremblay.

Il admet toutefois que certaines interventions doivent attendre, soit celles qui résultent de travaux majeurs réalisés à la suite de fuites d’aqueduc par exemple. Pour ça, il faut de l’asphalte chaud en grande quantité et sa fabrication par les entreprises spécialisées de la région ne doit commencer que vers le 20 mai.

Il sera alors possible de procéder aux plus gros travaux.

« C’est sûr que là, ça va paraître plus. Là, on va tomber dans les places où il y a eu des grosses fuites cet hiver », promet Michel Tremblay.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un oisillon aide son frère à sortir de sa coquille





Rabais de la semaine