Retour

Mois de l’autisme : beaucoup de travail reste à faire, selon la Fondation Jean Allard

Vous verrez bien du bleu au cours du prochain mois et ce n'est pas une question de mode : cette couleur est devenue le symbole de la sensibilisation au trouble du spectre de l'autisme. Le 2 avril est d'ailleurs la journée internationale de sensibilisation à l'autisme.

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, plusieurs activités auront lieu dans les écoles durant tout le mois d'avril. Le but? Faire tomber les préjugés.

« C’est souvent lié à la méconnaissance que les gens réagissent ou ont des préjugés. Je pense que plus il y a de sensibilisation, moins il va y avoir de préjugés et de gens qui sont méfiants par rapport à l’état de l’autisme », souligne le président de la Fondation Jean Allard pour la cause de l’autisme, Carl Côté.

Carl Côté, qui a lui-même un fils autiste, pense que l’affaire de Walmart démontre qu'il y a encore beaucoup à faire. Rappelons que la compagnie a mis fin à son programme permettant d’embaucher des personnes présentant une déficience intellectuelle.

« C’est l’occasion de dire, voici ce qui se passe dans la société. On parle de Walmart, mais en même temps sans avoir d’autres exemples, il y a souvent des préjugés encore malheureusement vis-à-vis la différence », ajoute Carl Côté.

La fondation Jean Allard finance la Société de l'autisme qui offre des services aux personnes vivant avec le trouble du spectre de l'autisme ainsi qu'à leurs parents.

Plus d'articles