Retour

Moisson Saguenay-Lac-Saint-Jean peine à répondre à la demande

La banque alimentaire Moisson Saguenay-Lac-Saint-Jean peine à répondre à la demande grandissante.

En ce moment, l’organisme a surtout besoin de pâtes alimentaires et de conserves de prêt-à-manger comme de la soupe et des sauces.

Moisson Saguenay-Lac-Saint-Jean fournit des denrées à environ 70 organismes à travers la région. Parmi ce nombre, on compte les soupes populaires, la Saint-Vincent-de-Paul et les maisons d’hébergement.

Ces associations préparent des repas à des personnes dans le besoin et distribuent la nourriture.

Des dons en baisse durant l'été

Au cours des dernières semaines, ces œuvres de bienfaisance reçoivent moins qu’à l’habitude.

« Admettons qu’ils ont droit à 100 kilos de denrées par semaine. À ce moment-là, ils vont recevoir la moitié moins donc ils vont aider la moitié moins de gens », a souligné la responsable de l’entrepôt de l’organisme, Suzie Boucher, en entrevue à Café, boulot, Dodo.

Moisson Saguenay-Lac-Saint-Jean accepte aussi les denrées périssables.

La saison des récoltes est déjà entamée. Des maraîchers offrent des fruits et légumes.

Denrées moins populaires

Suzie Boucher aimerait promouvoir les légumineuses puisqu’elles constituent une source non négligeable de protéines.

Moisson Saguenay-Lac-Saint-Jean tient un lave-o-thon le 12 août. Elle fera également une collecte de dons dans les rues. Ces activités de financement visent notamment à financer le transport de denrées provenant de banques alimentaires de la région de Montréal.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un pilote frôle le sol





Rabais de la semaine