Retour

« Mon enthousiasme s’est effrité. » - Alexandre Cloutier

Le député de Lac-Saint-Jean fait une croix sur la politique. Alexandre Cloutier annonce qu'après 11 ans à siéger comme élu, il en a assez de la partisanerie. Pour la première fois de sa vie, il se lance dans le vide sans projet d'avenir.

Un texte de Catherine Paradis

« La politique tel qu’elle se pratique aujourd’hui correspond moins à mes idéaux. La partisanerie banalise nos institutions, elle tue l’esprit d’initiative, divise inutilement et crée des barrières », a avoué Alexandre Cloutier.

Après deux défaites consécutives pour devenir chef du Parti québécois, Alexandre Cloutier a annoncé en conférence de presse à Alma qu’il tourne la page à la fin de son présent mandat, mais il n'écarte pas un retour éventuel.

« Les premiers chapitres en politique sont écrits, mais à 40 ans je suis incapable d’exclure qu’il y en aura d’autres », a admis M. Cloutier.

« Jean-François a toujours agi en gentleman à mon égard et réceptif à mes points de vue », assure Alexandre Cloutier.

11 ans de politique

Alexandre Cloutier a été élu comme député de Lac-Saint-Jean en 2007. Détenteur d’une maîtrise en droit international et en droit constitutionnel, le député de 40 ans a été ministre délégué aux Affaires intergouvernementales sous le gouvernement de Pauline Marois.

Dans l’opposition depuis les élections de 2014, il porte le chapeau du porte-parole en matière d’éducation, d’affaires autochtones et de la jeunesse.

Plus d'articles