Retour

Mort d’une cycliste à Saguenay l’été dernier : la coroner conclut à une erreur humaine

Le décès de la cycliste Louise Maltais dans l'arrondissement de Jonquière, le 6 juillet 2015, est attribuable à une erreur humaine, selon la coroner Nancy Bouchard.

Mme Bouchard a rendu public son rapport d'enquête préparé à la suite de l'accident.

Louise Maltais, 66 ans, circulait sur un vélo électrique lorsqu'elle a été heurtée par un poids lourd à un feu de circulation au coin de la rue du Roi-Georges et du boulevard René-Lévesque.

La coroner Nancy Bouchard conclut que la signalisation ou la mécanique ne sont pas en cause dans ce drame. Le lourd fardier a heurté la cycliste en effectuant un virage sur un feu vert.

Mme Bouchard recommande toutefois de sécuriser la traverse des piétons et des cyclistes à cette intersection. Elle suggère que l'interrupteur permettant de commander le feu piétonnier soit installé plus près de la piste cyclable.

Plus d'articles