Retour

Mort de son ex DG, la CS des Rives-du-Saguenay soumise à des recommandations

La Commission scolaire des Rives-du-Saguenay devra se soumettre à des recommandations à la suite de la mort de son ancien directeur général, Stéphane Côté, en mars 2016.

Après avoir été embauché en août 2015, Stéphane Côté est tombé en congé maladie après un accident vasculaire cérébral.

À son retour au travail, l’homme de 43 ans confie qu’il a de la difficulté à se concentrer et qu’il a des idées noires. Il consulte un médecin qui le place en arrêt de travail.

« Lors d’une rencontre avec son psychologue en date du 19 janvier 2016, il verbalise que son travail représente 80 % de son stress. Lors d’une rencontre en date du 25 mars 2016, il mentionne que son employeur envisage une rupture de son contrat de directeur général et son retour dans ses fonctions antérieures. Cette éventualité engendre de l’anxiété », explique le coroner Sylvain Truchon dans son rapport.

Pendant son congé maladie, Stéphane Côté reçoit régulièrement des appels de son employeur afin qu’il prenne une décision sur son avenir professionnel.

En mars 2016, la commission scolaire mandate un psychologue pour aider M. Côté dans son rétablissement et sa réintégration au travail.

Alors qu’il devait se rendre à un rendez-vous médical, Stéphane Côté a décidé de mettre fin à ses jours.

« Le 31 mars 2016, M. Côté a été contacté par les autorités de la commission scolaire, un représentant de son association professionnelle et par la psychologue de la commission scolaire au cours des heures précédant son décès. Ces interventions de l’employeur ou de ses représentants engendraient beaucoup d’anxiété chez M. Côté », a souligné un proche au coroner.

Dans son rapport, le coroner Sylvain Truchon demande que la conduite et la compétence du psychologue qui a été embauché par la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay soient examinées par le Syndic de la corporation professionnelle des psychologues du Québec.

Il recommande aussi à la commission scolaire de revoir sa politique de prévention de la violence et du harcèlement au travail afin de mieux protéger les employés face aux interventions effectuées.

Plus d'articles