L'ancien chef du département de chirurgie plastique de l'hôpital de Chicoutimi, David Boudana, continuera sa pratique au privé dans un nouveau bloc opératoire, qui ouvrira la semaine prochaine à Saguenay.

Il a démissionné de l’hôpital en raison de la surcharge de travail.

Le projet de bloc opératoire privé est mené depuis plusieurs mois par l’oto-rhino-laryngologiste (ORL), Razvan Moïsescu, et accueillera les premiers patients le 5 février.

Les soins qui seront offerts ne seront pas couverts par le régime d’assurance maladie du Québec et seront limités à la chirurgie esthétique, comme l’augmentation mammaire ou l’abdominoplastie.

Attirer de nouveaux chirurgiens

L’hôpital de Chicoutimi ne comptait que deux chirurgiens plastiques depuis un an, alors qu’il en faudrait quatre ou cinq.

En entrevue à l’émission Y’a des matins, le docteur David Boudana, a soutenu que l’ouverture d’une clinique privée permettra d’attirer plus de chirurgiens plastiques au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« Pour être attractif, en chirurgie plastique qui est une spécialité qui mixte le public et le privé, il faut leur offrir un endroit où faire des chirurgies privées », a-t-il expliqué.

Il ajoute qu’un nouveau spécialiste doit d’ailleurs arriver au mois de juillet pour travailler à l'hôpital et que l’existence d’un bloc opératoire privé a influencé son choix.

Selon le docteur Boudana, en offrant un lieu exclusif pour la pratique privée, le bloc opératoire de l’hôpital de Chicoutimi sera plus disponible pour les soins couverts par le régime public, ce qui aura un impact sur les listes d’attente et la disponibilité des lits.

Si la situation s’améliore comme il l’entrevoit, David Boudana n’écarte pas lui-même de recommencer la pratique publique.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine