Retour

Nouveau contrat de travail pour les infirmières de la région

Le syndicat représentant les 3200 infirmières, infirmières auxiliaires et autres professionnels en soins vient de conclure une entente de principe avec le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean sur les enjeux locaux, dont celui de réduire les heures supplémentaires obligatoires.

Un texte de Gilles Munger

L'entente proposée par la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) prévoit la création de centaines de postes à temps complet dans les hôpitaux et autres établissements de santé de la région.

La présidente régionale de la FIQ, Julie Bouchard, estime que les mesures proposées vont réduire le nombre d'heures supplémentaires et la fatigue des infirmières.

« Il n'y a rien de parfait. Pour être parfait, il faudrait que le gouvernement injecte des sommes incroyables au niveau des budgets pour qu'on puisse aller dans des embauches massives à temps complet, des choses comme ça », précise-t-elle.

Équipes plus stables

Julie Bouchard ajoute que l'entente améliorera les soins aux patients.

L'entente de principe aura aussi pour effet de réduire les transferts de personnel d'un bout à l'autre de la région. Ces transferts se feront dorénavant sur une base volontaire.

CIUSSS satisfait

Au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux, on indique que l'entente facilitera le recrutement et la rétention du personnel.

Il s'agit de la première entente locale conclue à l'échelle du Québec depuis la fusion des établissements de santé en 2015.

Les syndiqués voteront sur cette entente de principe le 29 juin.

Plus d'articles