Retour

Nouvelle tuile pour la coopérative d’habitation la Persévérance

Les tracas s'accumulent pour le projet de coopérative d'habitation la Persévérance, à Saguenay, alors que l'organisme Loge M'Entraide doit obtenir un certificat d'autorisation du ministère de l'Environnement.

La cause : le terrain offert par la ville pour y aménager l'immeuble de 24 logements constitue un milieu humide et nécessite une étude de caractérisation.

Il s'agit de connaître les espèces qui peuplent le secteur et si leur présence justifie la mise en place de mesures de préservation. Une fois l'étude réalisée, le ministère décidera s'il accorde ou non le permis de construction sur le site et si des mesures spéciales de protection seront nécessaires.

Pour le projet, le quatrième lancé par l'organisme Loge M'Entraide, il s'agit d'une nouvelle tuile. L'automne dernier, une analyse de sol du premier terrain convoité pour le projet, sur le site de l'ancienne boulangerie Fortin, dans l'arrondissement de Jonquière, a révélé une contamination par les hydrocarbures, rendant le site inconstructible.

Le nouveau terrain, situé dans le secteur Nord de l'arrondissement de Chicoutimi et cédé par la Ville de Saguenay le printemps dernier, constituait donc la solution de rechange à ce premier site.

La coordonnatrice de Loge M'Entraide, Sonia Côté, promotrice du projet de coopérative d'habitation, confirme que la Ville, toujours propriétaire du terrain, a embauché une firme qui a été chargée de réaliser l'étude de caractérisation qui sera soumise au ministère de l'Environnement.

Si elle garde espoir de voir le projet se réaliser et se dit prête à suivre les règles environnementales, elle n'entend pas laisser « des grenouilles mettre en péril la naissance de la coopérative d'habitation la Persévérance ».

Elle souhaite que le ministère analyse rapidement le dossier une fois qu'il aura en main l'étude de caractérisation, afin d'assurer le respect de l'échéance fixée pour le projet, soit décembre 2016.

Plus d'articles

Commentaires