Retour

Noyade dans la rivière Mistassini : la famille de la victime soulagée des mesures prises par la Ville

Moins de trois mois après le dépôt du rapport du coroner Carol Gagné sur la mort par noyade d'Alexandre Bonneau dans la rivière Mistassini en 2014, Dolbeau-Mistassini a amélioré la sécurité du site.

Le jeune homme de 16 ans se baignait avec des amis quand il a été emporté par le courant.

Le coroner recommandait d'améliorer l'affichage pour indiquer que la baignade est interdite et de mieux bloquer l'accès à la rivière parce que trois sentiers menaient à une plage dans le secteur où Alexandre Bonneau s'est noyé.

Le maire de Dolbeau-Mistassini, Richard Hébert, précise ce qui a été fait. « On a fait une butée de ciment, dit-il. On a fait une butée de terre aussi qu'on a végétalisé avec des rosiers sauvages et on a ajouté de l'affichage, autant écrit que des pictogrammes pour indiquer aux gens la présence de danger imminent lorsqu'on va sur cette petite plage-là. »

La Ville n'a toutefois pas installé de clôture, contrairement à ce que demandait le coroner.

Le travail de la Ville satisfait la famille d'Alexandre Bonneau. Son père, Joël Bonneau, estime que les mesures mises en place auraient pu sauver son fils de 16 ans.

« C'est sûr que si les jeunes avaient vu ça, que c'était à pic comme ça et avec plein de pancartes, c'est sûr que ça les aurait peut-être breaké plus. Ils y auraient peut-être pensé à deux fois », croit M. Bonneau.

Dolbeau-Mistassini promet aussi de poursuivre ses campagnes de sensibilisation pour éviter que les gens se baignent dans la rivière Mistassini aux endroits dangereux.

D'après les informations de Mélissa Paradis

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine