Retour

Ottawa annonce un plan d'action pour protéger le caribou boréal

Le gouvernement fédéral a présenté jeudi un plan d'action pour protéger le caribou boréal, une espèce menacée, trois mois après que la Société pour la nature et les parcs du Canada (SNAP) eut intenté des poursuites contre la ministre de l'Environnement à ce sujet.

Ottawa reconnaît que la vaste majorité de l'habitat essentiel du caribou est géré par les provinces et les territoires, mais il veut qu'on lui transmette des rapports d'étape afin de s'assurer que les efforts de rétablissement sont efficace.

La SNAP avait déposé une poursuite devant la Cour fédérale en avril. Elle reprochait à la ministre de l'Environnement Catherine McKenna de ne pas révéler aux Canadiens comment les caribous étaient protégés.

L'avocat du groupe, Frédéric Paquin, avait alors déclaré que la Loi sur les espèces en péril obligeait Mme McKenna à « faire état des mesures déployées pour assurer la protection de l'habitat essentiel à cette date et à intervalles de six mois jusqu'à ce qu'une protection soit en place ».

Selon le gouvernement fédéral, le plan d'action est proposé conformément aux engagements du Canada au titre de la Loi sur les espèces en péril du Canada.

Dans son communiqué, Ottawa indique que le plan repose notamment sur les activités scientifiques appuyant le rétablissement, y compris l'établissement d'un consortium national du savoir.

Le gouvernement fédéral encourage les provinces et les territoires à se doter de leur propre plan d'action le plus tôt possible. Il reconnaît que les provinces et les territoires « travaillent déjà à la mise au point de plans par aires de répartition ou d'autres documents similaires pour le caribou boréal d'ici octobre 2017 ».

Ce plan d'action nécessitera « des niveaux sans précédent d'innovation et de collaboration parmi le gouvernement fédéral, les provinces, les territoires, les peuples autochtones, l'industrie, les organisations environnementales et les collectivités locales ».

Le gouvernement invite les peuples autochtones, les intervenants et les autres parties intéressées à participer à une série de webinaires concernant le plan d'action proposé et à présenter par écrit leurs commentaires d'ici le 27 septembre 2017.

Dans sa poursuite déposée en avril, la SNAP avait indiqué qu'aucun rapport sur ce sujet n'avait été rédigé depuis 2012.

Un porte-parole de la SNAP, Éric Hébert-Daly avait alors rappelé que la protection de l'habitat naturel du caribou permettait aussi de protéger celui d'une multitude d'autres espèces.

« De l'air et de l'eau purs, l'atténuation des inondations et la séquestration du carbone ne sont que quelques services vitaux que nous procure cet écosystème », avait-il dit.

Le caribou boréal figure sur la liste des espèces menacées de la Loi sur les espèces en péril du Canada depuis 2003 et est en déclin depuis quelque temps. En 2011, Environnement Canada avait estimé sa population à 34 000 caribous répartis dans 51 aires situées dans neuf provinces et territoires, de Terre-Neuve au Yukon.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine